Active Points vous apporte des explications liées au phénomène lié au corps humain et vous donne quelques pistes pour vous aider.
INFORMATION : 01 53 55 05 55

Active-Points Plus 4 points

Logo Sécurisé Active-Points

FATIGUE AU VOLANT

    Entre 8 et 15% des accidents de la route sont dus à l’assoupissement. La fatigue est un état courant chez beaucoup de personne.
     Plusieurs études ont montré que le temps de sommeil des français tend à diminuer d’année en année. Les contraintes professionnelles ou personnelles peuvent conduire à se coucher de plus en plus tard et à se lever de plus en plus tôt.

     C’est alors que commence le phénomène appelé « dette de sommeil ». Il s’agit d’une durée de sommeil inférieure au besoin naturel de l’individu.

     Souvent sous-estimé, le sommeil est une fonction déterminante pour le bon fonctionnement de l’organisme physique et psychique. Les troubles du sommeil jouent également un rôle important dans la survenue de certaines maladies ou dans leur aggravation, comme les complications cardio-vasculaires (hypertension artérielle par exemple), psychiatriques, neurologiques et respiratoires. Parallèlement, toute perturbation qui se traduit par une dette de sommeil constitue un risque élevé d’accident domestique, de la route et du travail. On estime que plus d’un français sur trois est touché par des perturbations du sommeil. La fatigue a de nombreuses répercussions dans notre vie quotidienne : stress, énervement, impatience, baisse de concentration…

Comment prévenir le risque d'endormissement au volant ?

Soyez attentif aux signes annonciateur de l'endormissement :
                                - Picotement dans les yeux,
                                - Douleurs dans les bras, aux épaules, au cou,
                                - Changement fréquent de position sur le siège,
                                - Bâillements,
                                - Difficulté à rester concentrer sur la route
                                - Fatigue visuelle…
Ces signes nous indiquent que le cerveau entre dans une phase d’endormissement.
Dès l'apparition de ces signes, le conducteur devrait s'arrêter pour se reposer. En effet, continuer à conduire expose à un risque élevé d'endormissement. Il est impossible de lutter contre le sommeil lorsque la dette de sommeil est trop importante.Toutes stratégies telles que: baisser la vitre, mettre la climatisation, augmenter le volume de la radio ne permettent en aucun cas de lutter contre l'endormissement.
     La seule solution est de s'arrêter, boire un café puis dormir 15-20 minutes. En effet, la caféine produit ses effets 20-30 minutes après sa prise.
     Il faut également savoir qu'un manque de sommeil diminue considérablement la qualité de la conduite. La Faculté de médecine de Bordeaux a établi que les effets d'une période de 17 heures sans dormir correspondaient à ceux d'une alcoolémie de 0,5 g/L de sang (augmentation du temps de réaction et réduction du champ de vision notamment).
 

A Retenir

  • La fatigue au volant est la cause de 8 à 15% des accidents de la route,
  • Inutile de lutter contre le sommeil au volant, aucune stratégie ne marche,
  • Dés l'apparition des signes il faut - s’arrêter - boire un café - dormir 15 mn,
  • Un grand manque de sommeil à les mêmes effets négatifs que l'alcool.